Vers sa Destinée

Les Jeunes Années d'une Reine... euh, d'un Président ! à l'occasion d'un film à contre-courant du spectaculaire ayant cours alors (tant dans le biopic hagiographique que dans les vastes prods à la Gone with the Wind ou Wizard of Oz,...), porté autant par un Fonda au charisme nonchalant (tout en howdy et pieds sur la table) que par une réalisation efficace mais délicate... et pleine d'un humanisme que l'auteur se trimballera ensuite (lui aussi !) comme irrécurable casserole.





----------

Young Mr. Lincoln, 1939 - John Ford, canonné par Mariaque.

3 commentaires:

Sonic Eric a dit…

J'avais vu ce beau Ford en 1985-1986 au ciné-club de Patrick Brion. J'ai le souvenir d'un plan magnifique où Lincoln pleure sa jeune épouse disparue pendant que le fleuve en arrière plan charrie des congères.

Mariaque a dit…

C'est précisément l'extrait youtubé retenu pour illustrer le film !

Vincent a dit…

J'adore quand il arrive en ville juché sur son âne. Mais j'adore tout dans ce film. Tout y est si beau et si simple. Parfait.